La petite fille et l’arbre bulle

Cela fait des années que je me suis créé, dans ma petite tête, un conte qui résume ma pensée face à notre société un peu folle. Je me permets donc de le partager avec vous, j’espère qu’il vous parlera comme pour moi…

Il était une fois (cela commence toujours comme cela un conte non ?), une petite fille qui vivait près d’une superbe forêt. Des arbres centenaires donnaient ombre et gîte à toute une faune multicolore et variée. Oiseaux, mammifères, plantes parfumées, fleurs de toutes tailles et de toutes espèces. Bref, un petit paradis, une sorte d’Éden qui ne manquait de rien et se suffisait à lui-même.
Cette petite fille habitait avec son papa dans une belle cabane en bois (cela fait cliché mais bon, j’aime bien les cabanes en bois…) et ce dernier l’aimait plus que tout. Elle était sa raison de vivre, son moteur pour avancer. Ce papa aimant exerçait le métier de bûcheron et chaque geste, chaque labeur n’avait qu’un seul but : élever sa fille du mieux possible et lui apporter tout ce dont elle aurait besoin pour un avenir meilleur.
Cette forêt qui leur apportait gîte, couvert et bonheur de vivre, recelait en son sein une variété rare de bois d’une couleur extraordinaire. Très prisée des riches individus habitant notre petite planète.
Chaque jour de dur labeur pour notre papa aimant était consacré à préparer l’avenir de sa fille. Chaque arbre abattu n’avait qu’un but dans son esprit : la rendre heureuse, lui apporter tout ce dont elle aurait besoin pour vivre… Les journées défilèrent, les mois s’évanouirent , les années filaient aussi vite que la forêt disparaissait…
D’un havre de paix foisonnant de vie et de couleurs vint un désert vide et monotone. Les chants d’oiseaux appartenaient à un passé révolu absorbés par la mélopée sinistre des tronçonneuses affamées.
Puis un jour, en rentrant de son travail, le papa aimant avait un cadeau des plus précieux à offrir à sa fille. Un bien devenu si rare, que seule une vie de dure labeur avait permis son acquisition. Il avait fallu dépenser une petite fortune en beaux billets de banque pour le posséder. Ce n’était pas donné à tout le monde. Quelques rares personnes en ce monde en possédaient : souvenir d’un passé que ne connaîtront jamais les générations futures. Ce bien si merveilleux était un arbre ! Oui, un arbre. Mais fragilisé par ce monde devenu toxique et désert, il devait être conservé dans une bulle protectrice avec une atmosphère régulée où lui étaient distillés les éléments nutritifs de base et un air filtré.
« Tiens ma chérie, voici le plus beau cadeau qu’un père puisse faire à son enfant, le résultat de toute ma vie de travail, je voulais t’offrir le meilleur, te rendre la plus heureuse et voici ce superbe arbre si rare et précieux !! »
– « Mais papa, cette richesse que tu crois m’offrir, nous l’avions au centuple avant et ce, sans avoir besoin de tout détruire pour l’obtenir ! Elle était présente, pour tous et nous apportait joie et bonheur ! Pourquoi avoir tout détruit pour s’offrir ce que nous possédions tous avant ? Pourquoi détruire notre planète pour amasser de l’argent, qui lui, est virtuel ! Seul l’Homme le voit comme ayant de la valeur… ce papier inerte qui nous détruira tous… On exploite la nature et ensuite se l’approprier pour soi seulement alors qu’elle est là, présente pour tous et gratuitement ? Pourquoi papa ? Pourquoi ? »

Il faut que l’homme arrête cette folie de vouloir gagner de l’argent en détruisant notre Terre et de dépenser encore plus d’argent pour tenter de la sauver ! Allons planter ton arbre papa. J’espère de tout cœur qu’il pourra pousser, et faire comprendre aux générations actuelles que les générations futures les jugeront plus sur ce qu’il restera de nature plutôt que d’argent sur un compte en banque… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :